Ruines Maya Tulum Mexique

Tulum Mexique ruines Maya 18 décembre 2009Ouaip, bon heu… Le piège a touriste. Dommage pour moi!

Le genre de circuit touristique que je n’aime pas. Nous sommes arrivés la par autobus (complets les autobus), avec visite forcée d’un magasin de souvenir avant d’arriver sur le site. Nous avions déja peu de temps car le voyage était pas mal long jusqu’aux ruines, et le bateau n’attend pas les retardataires pour repartir. Alors perte de temps d’une heure de « magasinage obligatoire ».

Arrivé sur les lieux, le guide nous a encore fait perdre du temps parce qu’il tenait à nous présenter “SonCousinQuiTenaitUnAutreMagasinDeSouvenir” et autre perte de temps à cause du même guide pour prendre les billets d’entrée…  Enfin nous sommes dans le site.

 Nous larguons le guide “gentilmaistropMoneyMaker” pour faire notre propre visite et aussi, essayer de nous éloigner des 498 touristes qui commençaient à  prendre beaucoup trop  de place dans ma vie.

Autre déception, le site n’est absolument plus naturel, mais bien aseptiser pour les “portes- monnaies” que nous sommes. Herbe bien coupée, pas d’arbre, CheminsBienMarquésSuivezLesFlèches, attention de ne pas marcher sur les pieds du voisin… Bref, pas ma tasse de thé.

Par contre, magnifique vue sur la mer de caraïbes, mais pas le temps de descendre sur la superbe plage et faire trempette dans l’eau, le guide c’était trop  bien occupé de raccourcir notre temps avec ses visites de courtoisie. Les ruines, ben ce sont des ruines, qui ont du être superbe avant la déforestation locale et devenir cette trappe à touriste. Ben oui…, des ruines Maya, on imagine ça au milieu de la jungle avec une végétation luxuriante, des grands escaliers recouverts de lianes… quoi? je regarde trop de films… ok ok…

Dans ce cas-ci l’exploit des photos n’était pas de choisir le sujet ou l’éclairage, mais bien de chercher un angle afin de faire disparaitre la faune humaine (dont je faisais parti – quand même) des photos.

Ne cherchez surtout pas à vous dépayser dans cet endroit, tout le monde parle la même langue que vous… héhéhé.

Pascal

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.