Google Street View et le droit à l’image.

Actualité: Neuf nouvelles villes s’ajoutent a Google Street View selon Radio Canada(http://www.radio-canada.ca/radio/techno/categorie.asp?cat=195)

Google street View, ou comment se promener virtuellement dans les rues d’une ville lointaine…

L’idée est louable, et la réalisation technologique est excellente, mais voila, il y a le droit a l’image et a la propriété. Qu’en fait donc Google?

Toute personne peut maintenant scruter à la loupe votre résidence, regarder et examiner les accès à votre maison, le type de construction, et tout ca, dans le confort de son salon. Le but peut en être une simple curiosité, mais aussi un examen approfondi et sans risque sur la manière d’y entrer.

Comme photographe, il arrive que je me fasse refuser le droit de photographier un bâtiment, parce que c’est un lieu, une propriété privée. Bon, jusque la, je suis d’accord avec le fait que je doive demander l’autorisation avant de photographier  une personne,  un édifice  ou  tout autre élément privé.

Mais  qu’arrives-t-il avec Google Street View ? Ont-ils toutes les autorisations? L’approbation de tout le monde ? Personnellement, ils n’ont pas eu la mienne, et personne ne me l’a demandée.

Suis-je le seul à penser ainsi, le seul qui veut défendre sa vie privée ?  Il y a déjà mon compte en banque (même si il n’est d’aucune utilité vu le contenu – mais bon) et autres, accessibles (et hackables) sur internet , et maintenant même mes biens matériels sont en gros plan sur le web.

Alors, il y a vraiment quelque chose qui m’échappe. Tout le monde ne semble pas a avoir les mêmes règles à suivre, mais ca, on le savait déjà,  et personne ne semble réagir  a ce phénomène. De plus, les mêmes qui vous chassent quand vous voulez photographier leur voiture, sont tout heureux de voir leur maison sur le net  et s’affichent en gros plan sur facebook (sic !).

Suis-je passé a coté  de quelque chose ? Je n’ai pas assé respiré de gaz soporifique gouvernemental ou technologique? Je ne nie pas l’effort technique  mis en œuvre par Google ni le résultat, mais je reste consterné quand a l’attitude des gens face a de telles situations. Nous sommes les esclaves des temps modernes, plus de chaines, mais une soumission totale à la technologie et aux puissances de ce monde.

 Nous sommes entrain de perdre le droit à notre vie privée, notre droit à l’image, notre identité – mais ca, c’est un autre débat -, le gouvernement surveille notre alimentation et tout le monde semble d’accord.  Amen !

 – 1984 –

Pascal –  2 dec 09

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

*